• votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  • "Aujourd'hui, toi aussi tu me l'as prouvé,

    tu m'as montré que l'adolescence n'était qu'une succession de répétition,

    et j'y ai cru, je voulais y croire,

    est-ce si mal d'avoir de l'espoir?

     

    Tu me l'as prouvé encore aujourd'hui, ta fausse gentillesse,

     Tes fausses inquiétudes, tes sourires qui me donnent maintenant envie de vomir,

    Tu m'as menti et manipulé, tu m'as maintenue dans un état de fausse paix,

    Et je m'en veux d'y avoir cru ne serait-ce qu'une seconde.

     

    Que t'ai-je fait exactement? Tu m'as attaqué, tu m'as ruiné,

    Et quand je m'en suis enfin rendue compte, il était déjà trop tard.

    Tu avais pris les devants, et maintenant c'est moi le monstre.

     

    Je te pensais douce, calme et aimante.

    Je te pensais tellement de qualité que je t'admirais.

    Mais toutes tes illusions sont terminées, je ne croirai plus en tes beaux mensonges.

    Mais j'attends ceux de mon prochain menteur.

     

    Parce que l'adolescence n'est qu'une succession de déception, et tu me l'as prouvé aujourd'hui."


    4 commentaires

  • votre commentaire